bébés cherchent parrains

Publié le par wikie

                                   10 bébés phoques cherchent parrains

 

 

Baie de Somme.

 

 

      Parrainer un phoque, c'est l'aider à le recueillir, le soigner afin de lui permettre de retourner dans son milieu naturel. L'association Picardie Nature cherche actuellement des parrains pour une dizaine de jeunes veaux.

 

Image hébergée par servimg.com

   En période estivale, naissent les petits phoques veaux de mer, une des 2 espèces recensées en baie de Somme. Très fragiles durant cette période, ils s'échouent fréquemment sur la plage suite à des blessures, maladies ou une séparation prématurée de la mère.

C'est là que débute l'action de Picardie Nature, qui recueille ces mammifères de mer échoués.

Ces derniers sont ensuite choyés dans un annexe du centre de sauvegarde mis en place par le syndicat Mixte Baie de Somme Grand Littoral Picard. "L'objectif de la protection est avant tout que les phoques restent dans leur milieu naturel et de contribuer à ce que l'homme ait le moins d'impact possible sur la colonie" expolique Laëtitia Dupuis, responsable des phoques auprès de l'association Picardie Nature.

Parrainer un phoque, ce n'est donc pas l'emmener chez soi pour lui faire des pirouettes dans la baignoire, mais se rendre garant de la qualité de ses soins et de son retour dans la nature : donc de sa survie et de son bien être. Il s'agit d'un geste pour préserver ce compagnon de promenade, véritable symbole de la baie. La contribution du parrain est d'abord financière. Il faut compter 300 euros minimum pour un parraingage complet et à partir de 15 euros pour un partiel.

Image hébergée par servimg.com

Quelle que soit la formule choisie, les parrains reçoivent un certificat d'adoption et une attestation fiscale du montant du don. Ceux qui ont opté pour une aide partielle ont ensuite des nouvelles par mail une fois par semaine. Ils pourront aussi assister à son retour en nature et en garder un souvenir en photo numérique. Ceux qui optent pour la formule complète reçoivent , en plus des nouvelles hebdomadaires, une photo via mail. Ils seront également acteurs du relâchement de l'animal dans son milieu naturel et conserveront à jamais une image papier de cet instant en format 20x30.

Le parcours des soins est très strict. "Les phoques sont tout d'abord placés en quarantaine. Ils sont réhydratés puis nourris, dans un premier temps avec de la bouillie de poissons dans une sonde gastrique. Puis ils sont gavés de harengs entiers pour leur apprendre à déglutir. Enfin dés qu'ils savent se nourrir seuls, ils sont placés dans un bassin extérieur." explique Laëtitia Dupuis.

Et ainsi de suite, jusqu'à ce que bébé phoque soit assez fort et gras et en poids pour retourner batifoler dans les eaux de la baie.

En revanche parrainer un phoque ne vous donne aucunement le droit de visiter le centre de sauvegarde déclare Picardie Nature. Une restriction destinée à préserver la tranquilité des convalescents.

 

Pour devenir parrain : bulletins sur http://picardie-nature.org rubrique PARRAINER un phoque.

article écrit par Sylvain Parfait dans le journal COURIER PICARD

 

Image hébergée par servimg.com

 

 

Publié dans les pinnipédes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

melody 05/09/2007 15:30

Oh je voudrais bien en parrainé un mais c'est cher.. c'est dommage ! ma mère ne voudra pas c'est sur.